9 min de lecture

Ces 6 nouveaux métiers qui donnent vie au Content Marketing

21/03/17 10:42

Avec la digitalisation du marketing, ce secteur a évolué fortement en l’espace de quelques années, et ce mouvement a même eu tendance à s’accélérer autour du concept de « marketing de contenu ».

En effet, si le marketing direct n’a pas totalement disparu, son côté parfois trop intrusif a permis l’émergence d'un marketing différent, orienté sur le "content".

On ne sera donc pas surpris d’apprendre que l’inbound marketing, dans lequel le contenu est roi, a entraîné l’apparition de nouveaux métier. Certains demeurent relativement méconnus, mais tous revêtent une grande importance, et recrutent à tour de bras.

Dans le présent article, sans prétendre à l’exhaustivité, nous allons vous présenter dans le détail six de ces nouveaux postes, leurs raisons d’être, ainsi que les qualités requises pour occuper.

Inbound Marketing : les 6 nouveaux métiers à la mode à connaître

Le content manager

A tout seigneur, tout honneur, débutons notre tour des nouveaux métiers du marketing moderne par celui qui se positionne comme la clef de voûte de l’ensemble : le « content manager ».

Il s’agit en effet d’un poste stratégique au travers de son implication dans le suivi de rédaction et la validation des contenus.

Inbound Marketing : le métier de content manager

Présentation du métier et de sa raison d’être

Sorte de « rédacteur en chef » de l’inbound marketing, le rôle du « gestionnaire de contenu » est devenu essentiel, puisque c’est ce fameux « content » qui doit permettre d’attirer l’audience ciblée.

Pour faire simple, le « content manager » est donc en charge du contenu et de l’ensemble des éléments qui gravitent autour :

  • blogs,
  • livres blancs,
  • réseaux sociaux,
  • outils mailing et marketing automation,
  • etc.

La relation avec les influenceurs et les RP appartient également à son champ de compétences, et il participe activement à la définition de la stratégie éditoriale .

En fonction de la taille de l’entreprise, de ses intérêts personnels et de son agenda, le « content manager » peut s’impliquer directement dans la rédaction web, mais cela n’a rien d’une obligation.

Quelles sont les qualités requises ?

Dans la mesure où le « content manager » est appelé à participer à la création, au suivi, et à la validation de contenus sur différents types de supports, il doit posséder une réelle polyvalence et une capacité d’adaptation à l’audience visée.

Concrètement, l’approche des contenus chez un avionneur n’est évidemment pas totalement identique que chez un vendeur de produits frais.

En tout cas, l’esprit de synthèse et la rigueur dans la gestion de projet font également partie des impératifs incontournables.

Il lui faut également maîtriser les tenants et aboutissants d’une ligne éditoriale, et se tenir au courant des dernières tendances Web pour faire évoluer sa propre approche sur son métier au quotidien.

Le community manager

Bien qu’il soit encore relativement récent, le métier de « community manager » a rapidement pris une place primordiale au sein des services marketing.

Cela n’a rien d’un hasard, puisque sur la même période, les médias sociaux sont devenus des outils de premier plan pour toutes les marques.

Présentation du métier et de sa raison d’être

Comme avec le « content manager », le rôle du « community manager » au jour le jour dépend beaucoup de la structure dans laquelle il évolue, c’est-à-dire de la taille de l’entreprise et de son secteur d’activité.

Il n’a pas non plus les mêmes fonctions suivant qu’il est salarié, prestataire en agence d'inbound marketing, ou free-lance.

Cela étant posé, la raison d’être de ce métier consiste à faire progresser la notoriété d’une marque, ainsi qu’à accroître et à fidéliser sa clientèle.

Pour ce faire, il anime les communautés des différents réseaux sociaux, rédige des contenus postés sur ces derniers, et crée des contacts avec des blogueurs du même secteur d’activité.

Dans tous les cas, l’objectif est de générer une interaction constructive avec des « fans », et de leur donner fréquemment une information qui les intéressera – pouvant prendre la forme d’opérations promotionnelles.

Enfin, le « community manager » peut aussi avoir un rôle en matière de gestion de la relation client (GRC), et même au niveau des ressources humaines – pour rendre le recrutement plus attractif.

Quelles sont les qualités requises ?

Pour qu’un community manager soit pleinement efficace, voici les principales compétences qu’il devra maîtriser au préalable :

  • Une parfaite compréhension du fonctionnement des réseaux sociaux, et plus largement, des mécanismes communautaires ;
  • Une aisance relationnelle et une culture Internet développées ;
  • Une facilité pour rédiger des contenus pertinents, agréables à lire et optimisés en matière de référencement ;
  • Une grande réactivité et une forte capacité à s’adapter, car l’environnement dans lequel évolue un « community manager » peut changer notablement en l’espace de quelques jours.

L’éditeur

Ce nouveau métier se situe à mi-chemin entre la stratégie et le domaine du tactique (intégralement focalisé sur les contenus).

Pour employer une sémantique militaire, disons que l’éditeur a un rôle « opérationnel ».

Inbound Marketing : le métier d'éditeur

Présentation du métier et de sa raison d’être

Il lui revient de concrétiser, au jour le jour, les initiatives-contenus tels que conçues par le « content marketer ». En Charon du marketing de contenu, l’éditeur permet le passage du concept à la vie réelle.

Pour ce faire, il gère quotidiennement un aspect-clé de la stratégie, à savoir le planning éditorial.

La problématique de l’optimisation du référencement des contenus – connue sous le célèbre acronyme SEO – dépend également de l’éditeur.

Pour autant, il est possible d’externaliser les prestations de référencement.

Quelles sont les qualités requises ?

Un éditeur étant fréquemment conduit à participer activement aux contenus, il est fortement recommandé de choisir une personne capable d’être un bon créateur de contenu.

Ce poste requiert par ailleurs des connaissances poussées en design éditorial et en visuel, sans oublier – comme évoqué précédemment – de solides notions de SEO.

Enfin, un planning éditorial ne se conçoit évidemment par sur un coin de table, et l’éditeur doit donc avoir d’excellentes compétences de gestion de projet.

Expert SEO

Devant posséder des connaissances techniques poussées en matière de développement Web et d’inbound marketing, l’expert SEO doit veiller à ce qu’un site ou un blog d’entreprise génère davantage de trafic en provenance des moteurs de recherche.

Inbound Marketing : le métier de expert SEO

Présentation du métier et de sa raison d’être

Si un nombre croissant d’entreprises recrutent des experts SEO, c’est parce qu’elles cherchent à optimiser le référencement – naturel ou organique – de leur site/blog.

Il s’agit en effet d’un élément-clé pour une stratégie digitale de qualité, car le trafic provenant des moteurs de recherche tels que Google s’avère bien souvent très qualifié.

Pendant longtemps, les experts SEO se sont focalisés sur les backlinks, mais au fur et à mesure de l’évolution des algorithmes des moteurs de recherche, il leur est devenu nécessaire de savoir également produire des contenus qualitatifs.

Bilan SEO gratuit

Quelles sont les qualités requises ?

A la lecture de chacune des parties sur les compétences requises, vous verrez se dessiner en filigrane une qualité transverse à bon nombre de métiers du marketing 2.0 : la polyvalence.

En effet, pour le cas de l’expert SEO, l’éventail des aspects à maîtriser et des qualités personnelles à posséder se révèle particulièrement large.

Ainsi, un bon expert SEO se doit de connaître les bases de la communication et du marketing, mais également être capable de parler des langages obscurs aux profanes : HTML, Javascript, PHP, CSS, et bien d’autres.

Toutes les problématiques du référencement ne doivent plus avoir le moindre secret pour lui, et mieux vaut qu’il possède également un socle de connaissance en droit des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Il s’agit enfin clairement d’un métier destiné aux passionnés du Web, et dotés d’un sens de l’écoute et de l’analyse aussi développé que leur esprit créatif.Le producteur de contenu

Le producteur de contenu

Pour être mis en valeur, le contenu doit avoir un contenant à la hauteur, et c’est là que le producteur de contenu entre en jeu.

Inbound Marketing : le métier de producteur de contenu

Présentation du métier et de sa raison d’être

Son rôle consiste en effet à traduire le storytelling de la marque en divers gabarits de présentation :

  • vidéos,
  • e-books,
  • livres blancs,
  • études statistiques,
  • etc..

En un sens, pour concevoir l’emballage autour du contenu, le producteur représente donc une sorte de synthèse entre web-designer et créateur.

Quelles sont les qualités requises ?

Afin d’être en mesure de créer des formats de contenus pertinents et plaisants à regarder, le producteur de contenu doit avoir les meilleures compétences possibles en webdesign, tout en maîtrisant les outils technologiques utilisés pour produire les contenus.

Compte-tenu de la fréquence et de la vélocité des évolutions à ce niveau, la capacité de votre producteur de contenu à se maintenir « à la page » est donc cruciale.

Le Chief Listening Officer

En matière de marketing orienté "contenus", il existe un équivalent au Community manager, et vous l’aurez compris, il s’agit du Chief Listening Officer.

Inbound Marketing : le métier de chief listening officer

Présentation du métier et de sa raison d’être

Si ce nouveau métier contient la notion d’écoute (« listening »), ce n’est pas un hasard. En effet, ses fonctions sont les suivantes :

  • Distribution du « content » sur les réseaux sociaux et le blog d'entreprise ;
  • Veille autour du feedback pour ce contenu distribué par la marque ;
  • Communication avec les équipes en charge des contenus afin qu’elles engagent valablement les conversations ;
  • Proposition d’ajustement de la stratégie de content marketing ;
  • Et enfin relation directe avec les influenceurs de la marque.

Quelles sont les qualités requises ?

Le Chief Listening Officer n’étant pas un poste centré autour de l’exécution opérationnelle, son rôle ne consiste pas à choisir que quel canal sera distribué un contenu, ni avec quelle fréquence.

En revanche, son implication dans la stratégie de content marketing lui impose d’avoir une vision globale de la situation.

Ses capacités de veille et de communication sont aussi primordiales.

 

Nouveaux métiers du content marketing : que retenir ?

Nouveaux métiers du content marketing : que retenir ?

En conclusion, il est certain que, suivant la taille de votre entreprise, les compétences liées à ces nouveaux métiers peuvent être externalisées, et/ou regroupées – parfois en une seule personne, dans le cas d’une start-up.

Néanmoins, une chose est sûre :

Pour faire face à la « révolution » du marketing 2.0, le métier de marketeur doit être complètement repensé, de même que la structure du service marketing, pour passer d’un schéma traditionnel « en silos » à une plus grande adaptabilité aux besoins du consommateur grâce à une organisation « en hub ».

Enfin, voici la meilleure partie :

Si chacune des compétences énumérées dans le présent article est correctement assurée au sein de votre entreprise – en interne ou en externe, et peu importe par combien de personnes – vous mettrez véritablement toutes les chances de votre côté.

CTA conversion B2B SaaS

Thématiques Insider Inbound marketing
Marc Sauvage

Ecrit par Marc Sauvage

Consultant Inbound marketing, spécialisé en SEO