7 min de lecture

Growth marketing et growth hacking : similarités et différences

28/12/20 09:52

Growth marketing et growth hacking, ces deux techniques de marketing semblent être assez similaires en surface. Ne vous y trompez pas ! En profondeur, elles sont très différentes.

Sans titre-1

Pour que vous puissiez comprendre ces similarités et ces différences, nous allons étudier les objectifs et les tâches de chacune de ces deux approches.

Définition simple du growth marketing

Selon le growth marketing definition, il s’agit d’un processus combinant la stratégie marketing de la marque et celle de la performance.

Son but est de générer des revenus sur la durée par l’acquisition de prospects, leur fidélisation à la marque et au produit, et la monétisation de ces clients.

Le growth hacker marketing vise à pousser les clients à acheter plus, à renouveler leur action et à en parler autour d’eux. Il utilise de nombreux moyens pour atteindre ses objectifs digitaux, dont le partage via les canaux digitaux. Les tactiques mises en place sont alors priorisées en fonction de leur impact sur l’entreprise. 

Le déploiement de cette technique revient à considérer simultanément la stratégie de développement de l’entreprise en fonction des outils techniques et des canaux d’acquisition utilisés.

Ces derniers sont remis en cause systématiquement pour obtenir une performance garantie et évolutive sur le long terme. 

Template gratuit - Téléchargez notre modèle de growth hacking LinkedIn

Définition simple du growth hacking

Selon Sean Ellis et Morgan Brown dans leur livre Hacking Growth, « Cette technique n’est autre qu’une approche rigoureuse visant à assurer une croissance rapide du marché par l’expérimentation interfonctionnelle à vitesse élevée ». 

Le growth hacking consiste à déployer des stratégies assurant la croissance de l’entreprise. L’objectif est d’augmenter la notoriété de la marque tout en encourageant l’engagement du public. Il assure ainsi la promotion du produit ou du service proposé.

Le growth hacker prend en compte tous les aspects de la pyramide de vente pour distinguer les stratégies de développement les plus efficaces.

Il se doit de trouver et même parfois de créer de nouvelles méthodes d’acquisition de nouveaux clients et de les fidéliser à un coût minimum.

Ce professionnel de la technologie considère simultanément la commercialisation, le développement des produits ou services, et l’ingénierie de l’entreprise pour surpasser les attentes fixées. 

Cette stratégie de marketing digital est souvent utilisée dans les entreprises en démarrage indépendamment de leur envergure. Les éléments indispensables à sa mise en place sont, selon Ellis et Brown :

  • Une équipe de spécialistes possédant des compétences avérées en marketing et en techniques de développement de produits ou de services.
  • L’exploitation de données qualitatives et quantitatives pour se renseigner sur les comportements et les préférences des utilisateurs.
  • La mise en place de tests rapides et l’évaluation systématique rigoureuse des données pour agir rapidement en fonction des résultats obtenus.

Comme pour le growth marketing, Ellis et Brown précisent que le growth hacking vise aussi l’acquisition, la fidélisation et la monétisation des clients. Il n’y a aucune limite à cette technique de marketing automation. Les tests A/B, la technique Google Ads et l’optimisation de la conversion de prospects y sont aussi souvent liés. 

Growth hacking et growth marketing : similarités

En se basant sur leurs définitions, le growth marketing et le growth hacking présentent quatre principales similarités :

  • Sur l’objectif : ces deux approches visent à favoriser l’augmentation des revenus par l’acquisition, l’activation, la fidélisation et la monétisation de nouveaux clients.
  •  Sur les données exploitées : leur succès repose sur l’obtention de données qualitatives et quantitatives sur le comportement et les préférences des utilisateurs.
  • Sur le procédé de mise en place : ces deux stratégies marketing se basent sur un modèle de sprint agile encourageant l’expérimentation et la prise de décision. Cette dernière repose sur les informations collectées et la recherche d’une progression continue.
  • Sur le produit ou le service fourni : ces deux techniques ne peuvent fonctionner que si et seulement si le produit ou le service proposé répond aux besoins des cibles.

Growth hacking et growth marketing : différence d’approche 

Ces deux approches affichent également des différences fondamentales. 

Growth hacking et growth marketing: leur disposition vis-à-vis de la marque

Le growth marketing est plus focalisé sur la marque si le growth hacking n’a rien à voir avec cet élément. Le growth hacker préfère les canaux et les techniques lui permettant de garantir une attribution parfaite. 

La connaissance de la provenance exacte d’un prospect précis lui permet de définir si l’expérience en cours est un succès ou non. Il peut à partir de là décider s’il doit abandonner l’expérience ou la continuer.

Le growth marketing est, quant à lui, difficilement attribuable. Son objectif est la garantie d’une expérience cohérente et positive de la cible. L’impact commercial d’une seule action, le plus souvent sur les canaux du social media comme répondre à un tweet, le partager…, est difficile à évaluer. 

Les spécialistes du growth marketing sont cependant attachés à ces manœuvres à portée peu mesurable. Au final, elles portent leurs fruits, avec des profits réels à la clé. 

Imaginez que vous perdez votre téléphone, mais que vous en avez besoin en urgence. Vous allez devoir vous en procurer un en allant acheter directement un modèle de votre marque favorite.

Vous pouvez aussi procéder à une comparaison avant de jeter votre dévolu sur le modèle qui vous convaincra le mieux en fonction des critères que vous avez fixés. 

La plupart des acheteurs considèreront davantage la marque. C’est le travail même du growth marketing, car aucune marque emblématique n’a été propulsée sur le devant de la scène par le growth hacking

Growth hacking et growth marketing: les différents paramètres de croissance visée

Ces deux stratégies marketing visent normalement une croissance rapide et durable. En réalité, les spécialistes de chacune de ces techniques aborderont un même problème sous des angles différents.

Le growth marketeur priorise une croissance durable tel un investissement sur le long terme.

Le growth hacker préfère, quant à lui, une croissance rapide, car il travaille généralement dans les entreprises en démarrage. Il ne possède ni de preuves s’appuyant sur l’historique de l’entreprise ni de temps pour attendre le rendu escompté.

Prenons l’exemple de l’augmentation du taux de conversion des internautes d’un site web. La stratégie marketing digitale étudiera l’historique du site et verra que le taux de conversion est déjà assez élevé. Il lui faut donc juste augmenter le trafic pour avoir plus de conversions. 

Ici, le marketing de croissance préfèrera des actions assurant un flux régulier de trafic vers le site comme un meilleur référencement des articles focalisés sur les bons mots-clés.

Le hacking de croissance optera pour des moyens permettant d’obtenir des résultats immédiats. Il obtiendra cette rapidité grâce à l’utilisation de canaux d’acquisition payants comme Google Ads, les plateformes de Social media

Growth hacking et growth marketing: leur attrait vis-à-vis de la cible

Le growth hacking possède un attrait particulier pour les utilisateurs, à l’instar du piratage du backend de Craiglist par un employé d’Airbnb pour un affichage gratuit de ses annonces.

Il en est de même pour le jeu de mots affiché par Hotmail « PS : Obtenez votre compte Hotmail gratuit » à la fin de chaque courriel. Ces techniques ont rapidement séduit les internautes qui se sont alors précipités pour passer à l’action.

Le growth marketing est, par contre, un travail acharné effectué sans trop de remous. Ils aborderont le problème et les objectifs sous tous les angles possibles. Ces spécialistes passeront du temps pour comprendre leur public et ne lésineront pas sur les moyens pour s’assurer des revenus sur la durée. 

Growth hacking et growth marketing: le penchant des spécialistes

La technologie est au centre même des préoccupations du growth hacking. Ce sont de très bons développeurs exploitant davantage les compétences techniques. 

Le growth marketing se focalise surtout sur l’entreprise et le public. Ce sont de fins stratèges commerciaux. C’est à eux qu’il faut s’adresser pour la résolution des soucis commerciaux plus ardus comme l’identification de la cible, comment démarquer votre produit et vos services sur le marché…

 

Si l’objectif semble de premier abord identique pour le growth marketing et le growth hacking, il est clair qu’ils sont différents lorsqu’ils sont étudiés plus en profondeur.

En fin de compte, l’idéal serait de faire appel à un growth hacker marketing. Vous bénéficierez ainsi d’une croissance rapide et continue sur le long terme. Vous vous assurerez des revenus sur la durée.

Nouveau call-to-action

Marc Sauvage

Ecrit par Marc Sauvage

Consultant Inbound marketing, spécialisé en SEO