6 min de lecture

Growth hacking : exemples de techniques efficaces

08/01/21 11:14

Les startups se demandent souvent s’ils peuvent faire face aux entreprises déjà bien implantées dans le secteur dans lequel ils souhaitent s’intégrer.

Le manque d’expérience et de moyens peut leur faire défaut. En adoptant les meilleures techniques de growth hacking, ces dernières peuvent pourtant se développer sans souci.

Sans titre-1 copie-1

À qui s’adresse le growth hacking ?

Le digital a apporté de nombreuses innovations au sein des entreprises. Le growth hacking en fait partie et se définit comme une discipline dédiée aux startups.

Toutefois, elle peut aussi servir aux marketeurs, ainsi qu’aux autres spécialistes des médias sociaux et des structures plus importantes. Les startups souhaitant l’exploiter doivent cependant présenter un « product market fit » de haut niveau.

Template gratuit - Téléchargez notre modèle de growth hacking LinkedIn

Quelles sont les techniques les plus courantes de growth hacking ?

La technique de growth hacking permet de développer votre entreprise tout en boostant vos ventes.

À défaut de stratégie marketing pertinente ou de budget suffisant, cette solution vous permet de vous démarquer de la concurrence. Différents leviers sont faciles à mettre en place et peuvent vous aider dans ce sens.

Soigner son site web pour une optimisation SEO

Votre site web permet dans la plupart des cas d’établir le premier contact avec vos prospects. En augmentant sa vitesse de chargement, vous donnez une bonne première impression.

Pour cela, vous devez héberger votre site sur un serveur rapide et fiable. Dans le cas contraire, vous ferez des économies, certes, mais vous risquez tout simplement de voir votre taux de conversion stagner.

Par ailleurs, il ne sert à rien d’investir dans des campagnes de marketing digital ou de créer des annonces payantes alors que votre page d’accueil manque d’attractivité. En effet, sa présentation doit être minutieusement étudiée.

Votre page d’accueil peut informer le visiteur sur les produits ou services que vous proposez. L’utilité des informations fournies est le critère à privilégier et non la quantité. Cette technique de growth hacking permet de réduire votre taux de rebond.

Travailler son contenu pour construire sa stratégie d'inbound Marketing

Vous savez certainement que les internautes passent la grande partie de leur temps de navigation sur la Toile en consultant des sites contenant des vidéos.

En résumé, le marketing vidéo est devenu une obligation pour les startups voulant améliorer leur référencement naturel sur le Web et développer leur activité.

De ce fait, il est indispensable de créer des vidéos intéressantes. Cette technique de growth hacking consiste à susciter l’intérêt et le partage. Le but est de pouvoir répondre aux attentes de vos cibles. Une des astuces dont l’efficacité n’est plus à prouver est de faire appel au storytelling.

Mettre à profit la preuve sociale: une base de stratégie sociale

La preuve sociale fait référence à un concept de psychologie sociale affirmant qu’un individu a toujours tendance à suivre le comportement de la majorité. De plus, ce principe se base aussi sur une ancienne stratégie de marketing numérique.

Il reprend les mêmes lignes que les spots publicitaires vantant les bienfaits d’un produit. L’ère digitale et l’avènement du média social ont renforcé cette pratique.

Cet exemple de growth hacking présente de nombreux atouts de taille. Elle encourage les prospects à interagir, vu qu’elle les rassure et les incite directement à acheter.

Les techniques de growth hacking sur Facebook ou sur votre site web sont conçues pour encourager certaines actions des internautes, telles qu’un « J’aime » ou un partage. Elles peuvent avoir des impacts considérables sur votre activité.

Les témoignages et autres conseils sont à publier sur votre site et sur les médias sociaux. Cela va des commentaires aux avis clients, en passant par les approbations provenant des influenceurs.

N’hésitez pas à faire appel à des blogueurs de renom. Ils réalisent la promotion de vos produits auprès de leur communauté. Aussi qualifiés de leaders d’opinion, ces derniers œuvrent en faveur de votre stratégie digitale, et donc, au développement de votre startup.

Utiliser des programmes de parrainage

Le programme de parrainage client est une autre technique de growth hacking favorisant la monétisation client. Le coût élevé d’acquisition client est un facteur important poussant les startups à craindre les retombées suite à un éventuel échec.

En plus des rendements défavorables, ces nouvelles entreprises sont enclines à épuiser leur faible budget. La fermeture de l’activité est alors inévitable.

Une des solutions est de proposer de belles offres commerciales aux clients parrainés. La recommandation client se révèle donc aussi être une opportunité de développer rapidement votre startup.

Offrir un produit gratuitement, un hack efficace

De nombreuses startups, devenues aujourd’hui des références de réussite, ont bâti leur notoriété grâce à des offres gratuites. L’objectif est d’étendre sa base client à moindre coût et de l'intégrer à son CRM.

Un produit fiable et suscitant l’intérêt peut alors être proposé gratuitement au client pour une période d’essai. Enfin, gardez toujours en tête que vos clients sont les ambassadeurs de votre marque et réalisent votre publicité de manière gratuite en retour.

Quelles sont les techniques de growth hacking adoptées par les startups célèbres?

Rien de tel que des exemples de growth hacking des enseignes de renom pour avoir une idée des variantes des techniques pouvant être mises en place.

le growth hacking sur YouTube et l’embed-code

La chaîne de vidéos en ligne a débuté son activité en chargeant elle-même ses séquences sur la plateforme.

Par la suite, afin de développer l’engagement de ses utilisateurs, les fondateurs ont pensé à entreprendre des concours vidéo mensuels. Là encore, ceux qui créaient un compte et postaient des vidéos recevaient des cadeaux.

YouTube s’est constitué une base utilisateur, mais c’est réellement grâce au growth hacking que le site s’est construit sa notoriété actuelle. Il a pris exemple sur son concurrent de l’époque, à savoir MySpace.

Ce dernier proposait aux utilisateurs de créer leur espace personnalisé permettant le partage de billets de blog ou de photos. YouTube a alors inventé l’embed code afin de faciliter l’intégration de vidéo sur un site ou un blog. Cette découverte a permis à la chaîne de se faire connaître sur d’autres plateformes.

le growth hacking sur Facebook et le scrapping

La réussite fulgurante de ce réseau social repose aussi sur la mise en place d’une technique de growth hacking. Pour attirer de nouveaux membres, son créateur scrappait des emails et adressait à leurs propriétaires des invitations pour s’inscrire sur sa plateforme. Ensuite, il les poussait à inviter leur entourage à faire de même.

Au final, le phénomène est devenu viral. Le referal marketing a montré son efficacité et l’ajout de nouvelles fonctionnalités, tel que le taggage, a permis au réseau de s’étendre encore plus.

À l’époque, une personne taguée sur une photo Facebook alors qu’elle n’est pas encore inscrite recevait également un email d’invitation pour qu’elle puisse voir l’image.

le growth hacking sur Instagram et le marketing d’influence

Au départ, le concept de cette plateforme reposait sur la géolocalisation. Cependant, l’activité était au ralenti et ses fondateurs ont dû trouver une solution. Ils se sont rendu compte que le partage de photos présentait plus de potentiel.

Une application a été conçue et les premiers vrais utilisateurs étaient des influenceurs de renom. Le marketing d’influence a joué un rôle important dans le lancement de cette application qui fera les beaux jours du réseau.

Instagram se démarque aussi par sa fonction « Follow » et son interconnexion avec les autres réseaux sociaux, dont Facebook et Twitter. Une idée qui lui permet de toucher une plus large audience.

Le growth hacking est une solution peu coûteuse permettant à une startup du web de se faire connaître et de convertir rapidement les leads en clients. Plusieurs techniques existent et peuvent être appliquées en fonction de votre secteur d’activité.

Nouveau call-to-action

Marc Sauvage

Ecrit par Marc Sauvage

Consultant Inbound marketing, spécialisé en SEO