<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=164424454490051&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
6 temps de lecture

Qu'est-ce que le Growth Marketing ?

04/10/19 08:47

Comment se démarquer de la concurrence ? Comment proposer une stratégie marketing créative ? Comment améliorer l'acquisition clients sur le long terme ?

Une nouvelle stratégie est apparue durant ces dernières années : le growth marketing.

Découvrez comment mettre en place cette nouvelle méthode de travail au sein de votre stratégie digitale.


L’émergence du Growth marketing : définition et contexte

C’est pour remédier aux contraintes du growth hacking qu’est apparu le Growth Marketing. Cette dernière consiste à examiner minutieusement l’ensemble du cycle d’achat et les comportements du client.

Les renseignements collectés serviront ensuite à améliorer votre stratégie marketing et commercial dans le but d’engager vos prospects.

Le growth marketing améliore vote stratégie marketing existante

Cette nouvelle approche repose sur les modèles de marketing classique et intègre quelques astuces innovantes :

  • la création d'un blog "inbound" centré sur la création de contenus
  • l'A/B testing des pages de site web, des Ctas, des landing page,...
  • les campagnes d'automation,
  • l’optimisation en continu du référencement naturel (seo)

La technique s’apparente à l’Inbound marketing, car elle vise à attirer les prospects, les engager et les transformer en fidèles clients.

La matrice commune au Growth Marketing et au Growth Hacking : AARRR

Au même titre que le Growth hacking, le growth marketing utilise la matrice AARRR. L’Acquisition, l’Action, la Rétention, la Recommandation et le Revenu constituent les cycles de vie de l’utilisateur.

Acquisition

Cette première étape vise à attirer de nouveaux leads. Pour ce faire, une bonne visibilité est de mise pour votre entreprise. Dans ce cas, insistez sur vos techniques de référencement naturel et payant ainsi que sur votre stratégie d’inbound marketing.

Les points clés pour mettre en place une stratégie Inbound qui fonctionne

Action

Cette seconde étape consiste à convaincre vos visiteurs à passer à l’acte d’achat. Pour transformer vos prospects en utilisateurs, encouragez les inscriptions à vos newsletters, proposez des démos, des livres blancs… Investissez dans un landing page design et moderne riche en contenu à forte valeur ajoutée.

Rétention

Après avoir acquis de nombreux prospects, il est temps de les retenir. Pour rehausser votre taux de rétention, plusieurs techniques s’offrent à vous, dont le marketing automation. Cette technique digitale se résume à envoyer de manière automatique des e-mails. Ce contact numérique sert à entretenir une relation avec vos utilisateurs. Misez également sur une bonne stratégie de content marketing.

Recommandation

À ce stade, le nombre d’utilisateurs ne cesse de s’accroitre. C’est ainsi le moment opportun pour convertir vos clients en ambassadeurs. Vos clients à 100 % satisfaits de vos produits ou services vous recommandent auprès de leur proche notamment par la technique du bouche-à-oreille et via les réseaux sociaux.

Revenu

L’ultime étape du cycle de vie de l’utilisateur est le revenu. Chaque utilisateur engagé constitue un gain. Pour multiplier vos sources de revenus, effectuez une remise en question et une amélioration de votre stratégie. Réalisez une étude et fondez des hypothèses avant de les tester. Toutes vos actions doivent être réfléchies afin de générer plus de profits.

Growth Hacking vs Growth Marketing ?

Jugé trop ancien et non conforme aux nouvelles attentes des consommateurs, le Mix marketing a cédé sa place au Growth Hacking.

Comment est apparu le Growth Hacking ? Les 4P (ou mix marketing) ont 60 ans

Les années 60 marquent la période où le Mix Marketing est apparu. Cette stratégie marketing a été élaborée par Jerome McCarthy et Philip Kolter. Il s’agit d’une théorie qui date de l’après-guerre, mais qui reste ancrée au cœur des techniques des entreprises actuelles. Notons cependant que le contexte de l’époque et le contexte actuel s’opposent totalement.

Rappelons que le Mix Marketing est composé des 4 P pour Prix, Produit, Promotion et Place. Cette méthode implique une fixation du prix de vente. Le produit doit se démarquer des offres de la concurrence sur le marché. La place fait référence au circuit de distribution physique utilisé pour assurer la promotion.

Le marketing mix est composé aujourd'hui de 12P marketing

Il est capital de souligner le changement permanent des comportements des consommateurs. C’est la raison pour laquelle cette approche n’est plus valable dans une stratégie marketing. Elle peut néanmoins servir de base sur laquelle se reposer afin d’établir une technique plus efficace et pertinente.

Définition du Growth Hacking

Très plébiscité par les start-ups, le Growth Hacking se présente comme le successeur du Mix Marketing. Ces termes se définissent comme une technique de marketing digital issue des States. Créés en 2010 par Sean Ellis, ces mots font référence à l’utilisation de techniques créatives tout en détournant le système traditionnel dans le but d’assurer la croissance de l’entreprise, du produit ou du service.

Considéré comme la révolution du marketing classique, le Growth Hacking vise à atteindre son objectif de croissance avec un minimum de moyen. Le growth hacker s’apparente à un hacker marketing. Innovant et créatif, il fait usage des outils digitaux, comme les médias sociaux, le SEO, les relations presse pour parvenir à ses fins.

Les limites du Growth Hacking font émerger une nouvelle solution : le growth marketing

Bien qu’innovant, le Growth Hacking souffre de quelques limites à cause de l’apparition du RGPD. Heureusement, le growth marketing est la solution à ce problème.

Le Growth Hacking se démocratise (et perd donc son côté ingénieux) 

Cette solution ingénieuse a engendré l’apparition des types de growth hacker. Il existe :

  • Le growth hacker blanc qui se limite à l’utilisation des techniques légales à des fins de croissance
  • Le growth hacker gris qui utilise des techniques à la limite du légal
  • Le growth hacker noir qui repose sur des techniques entièrement illégales

Cette option s’est aujourd’hui vulgarisée à travers le monde. Malheureusement, la technique a fini par être victime de son succès. Le growth hacking a perdu de sa valeur au fil des ans.

Le RGPD limite l’efficacité du Growth Hacking

Les techniques utilisées dans le growth hacking se rapprochent quelque peu du spamming. Les growth hacker récupèrent en effet des adresses mails afin d’envoyer en masse des messages impersonnels.

Cependant, cette stratégie n’est plus valable en raison de l’entrée en vigueur du RGPD (Règlementation générale sur la protection des données). Effective le 25 mai 2018, cette loi encadre le traitement et la circulation de données personnelles sur le continent européen.

La mise en place du RGPD a limité les techniques de growth hacking

Dans le cadre du respect de cette nouvelle loi, l’activité de growth hacking est désormais restreinte. Toutes les actions relatives à cette pratique nécessitent un consentement de la part de la personne cible.

Ce règlement a également rendu illégale l’une des techniques de growth hacking consistant à récupérer l’adresse électronique via LinkedIn à des fins de promotion.

Quelques exemples d'entreprises ayant des approches Growth Hacking

Nombreuses sont les entreprises de grande envergure qui font usage de cette nouvelle technique à des fins de marketing, mais concentrons-nous sur : Dropbox, Facebook et Twitter.

  • Dropbox :

La firme de renom Dropbox, leader dans le domaine du stockage en cloud, a eu recours à cette méthode novatrice dans le but de multiplier sa croissance. Sa stratégie consiste à augmenter les espaces gratuits de leurs clients quand ses derniers louent leur service auprès de leur proche par e-mail.

  • Facebook

Le géant d’Internet Facebook a d’abord été réservé aux érudits des établissements supérieurs comme Harvard, Columbia et Yale. La firme a ensuite élargi ses perspectives en invitant tous les internautes issus des 4 coins du monde à s’inscrire sur le réseau social. Son succès n’est aujourd’hui plus à faire.

  • Twitter

Leader dans le monde du Social media, Twitter tire son succès de cette technique innovante. Dès son apparition sur le marché, le réseau social a opté pour une technique de recommandations de comptes à suivre afin de multiplier les interactivités pour chaque nouveau compte. Le succès de cette technique se reflète par sa notoriété sur le marché.

Conclusion

Le Growth hacking succède au mix marketing, jugé hors contexte avec le monde actuel. Cette stratégie repose sur le marketing digital en détournant le système traditionnel dans le but de maintenir la croissance de l’entreprise.

L’une de ses techniques : le spamming a cependant été rendu illégal en raison de l’apparition de la nouvelle Règlementation Générale sur la Protection des Données. C’est alors qu’apparait le growth marketing pour remédier à ce problème. Ces deux techniques marketings font usage de la matrice AARRR.

Vous souhaitez aller plus loin ? N'hésitez pas à lire notre guide sur l'Inbound marketing.

Les points clés pour mettre en place une stratégie Inbound qui fonctionne

Marc Sauvage

Ecrit part Marc Sauvage

Consultant Inbound marketing, spécialisé en SEO

Nos derniers articles