6 min de lecture

4 moyens sûrs pour optimiser l'inbound marketing de son Ad Tech

10/07/17 17:00

Mettre en pratique les méthodes d'inbound marketing afin de promouvoir son activité en technologies publicitaires de l'ère digitale – plus communément connues sous l'acronyme d'ad tech – représente un défi passionnant.

En effet, pour ce faire, vous vous adressez à des consommateurs qui ont une connaissance poussée du marketing moderne, et par conséquent, les méthodes les plus basiques, qui sont aussi les plus fréquemment utilisées, ne fonctionneront tout simplement pas.

Rassurez-vous, il existe néanmoins des outils pour optimiser votre « ad tech inbound marketing », et l'objet du présent article consiste à vous en présenter les 4 principaux, qui vous mèneront immanquablement au succès.

Comment optimiser votre stratégie d'inbound marketing pour les entreprises Ad Tech ?


1 – Se positionner en tant qu'expert

Pour une stratégie d'ad tech marketing pertinente, votre priorité doit consister à vous assurer que l'audience ciblée perçoit bien votre entreprise comme étant une experte dans les domaines de la publicité digitale et du marketing de contenu, qui sont deux composantes essentielles de l'inbound marketing.

Soyons clairs : vous ambitionnez d'améliorer, grâce à votre savoir-faire technologique, l'aspect qualitatif du marketing 2.0 de vos clients.

Dans ce contexte, s'ils ne croient pas que vous en savez plus qu'eux sur ce sujet, ils se tourneront aussitôt vers un autre fournisseur, qui leur apparaîtra se rapprocher davantage d'un expert. C'est pour cette raison que dans le domaine du marketing digital, la notion de leader d'opinion s'avère absolument cruciale.

A ce stade, vous pourriez être tenté de vous dire qu'il doit exister des raccourcis pour atteindre ce statut enviable, mais détrompez-vous : si vous tentez de vous précipiter, vos clients et prospects ne seront pas dupes, et vos efforts produiront l'exact inverse de l'effet recherché.

Au lieu de cela, armez-vous de patience et assurez-vous que chacune de vos publications, sur votre site, un réseau social, ou bien le blog d'entreprise, ait une réelle valeur ajoutée pour vos buyer personas. Vous pourrez alors ensuite organiser des webinars et rédiger des guides de bonnes pratiques, qui, par incrémentation, vous feront émerger en tant que leader d'opinion.

2 – Soigner son image sur le Web

Lorsque les anglo-saxons parlent de « social proof », ils font référence à l'ensemble des avis et témoignages rédigés en ligne – voire même par vidéo – par des utilisateurs d'un produit ou d'un service. Or, toutes les études menées sur ce sujet démontrent sans conteste que les internautes accordent beaucoup plus d'importance à ces « social proofs » qu'aux descriptions faites par les entreprises de leur offre.

L'avènement de l'ère numérique et du content marketing n'ont pas signé l'arrêt de mort du bouche-à-oreille ; bien au contraire, celui-ci reste plus vivace que jamais, sous une autre forme.

Cela étant posé, si l'importance de ces divers commentaires est majeure dans tous les secteurs d'activité, elle devient primordiale pour l'ad tech. La raison en est simple : les marketers apprennent très tôt à reconnaître les promesses vides de contenu, et en l'absence de témoignages laissés par vos clients, ils se montreront pour le moins dubitatifs face à vos arguments, aussi convaincants puissent-ils sembler de prime abord.

De plus, n'oublions pas que les recommandations de leaders d'opinion engendrent des taux de conversion bien supérieurs, et pouvant aller jusqu'à 200% d'amélioration.

3 – Offrir un essai gratuit

essai-gratuit-dropbox-edited.png

Exemple de l'essai gratuit de la solution de stockage cloud de Dropbox

A la lecture du second conseil, vous vous êtes sans nul doute fait la réflexion qu'acquérir une notoriété suffisante – et suffisamment bonne – sur le Web n'était pas le travail d'une nuit.

Certes, une telle démarche peut effectivement prendre du temps, mais dans l'intervalle, pour les sociétés récentes, il est possible de se démarquer et de créer le buzz en se servant de la gratuité.

Ainsi, permettre à votre audience d'utiliser, en toute ou partie, vos solutions d'ad tech peut inciter d'éventuels prospects séduits par l'outil à souhaiter le conserver, après la fin de la période d'essai.

Mettez-vous un instant à la place de votre public cible. Au hasard de vos recherches, vous tombez sur un logiciel permettant d'agréger rapidement et aisément bon nombre de sources d'information que vous utilisez quotidiennement dans le domaine des technologies publicitaires digitales.

Vous êtes tenté par cet outil, mais sans le connaître assez pour accepter de passer commande sur le champ. Dans ce cas, une offre gratuite de 30 jours possède une forte attractivité, et si en l'espace d'un mois, le logiciel vous a notablement facilité la vie, nul doute que vous insisterez auprès des achats pour le conserver.

Le seul bémol concernant l'essai gratuit porte sur la durée et/ou la limitation dans les fonctionnalités offertes : un mois parait le plus souvent une bonne option, et si vous « bridez » votre offre, assurez-vous qu'au moins 80% de celle-ci reste accessible.

4 – Placer le « lead nurturing » au centre de sa stratégie

Pour toutes les entreprises orbitant autour de l'ad tech, la capacité à élever les prospects se révèle cruciale. Bien sûr, toutes les sociétés ont besoin d'un « lead nurturing » efficace, capable de conduire les prospects dans l'entonnoir des ventes, et jusqu'à faire d'eux des clients fidèles, grâce à un apport régulier de contenus pertinents et utiles à leurs yeux.

Une fois encore, plaçons-nous du point de vue d'un prospect, qui vient tout juste d'identifier un outil capable de générer d'excellents rapports de valeurs d'objectifs pour Google Analytics, ce qui simplifiera considérablement l'évaluation du retour sur les investissements réalisés en matière de stratégie publicitaire digitale.

Ledit prospect sera évidemment intéressé par l'outil, et plus encore s'il propose un essai gratuit, mais au terme de celui-ci, s'il ne reçoit que des courriels génériques, de temps à autres, se contentant d'essayer de lui vendre le logiciel, savez-vous ce qu'il se passera ?

Manquant de conviction quant à la valeur intrinsèque de l'outil, il se contentera du système de reporting interne à Google Analytics, tout simplement.

Cet exemple met en valeur le dilemme auquel font face les marketers dans le secteur de l'ad tech, car si leurs messages paraissent trop orientés sur la vente d'une solution, le volume de leads augmentera peut-être, mais le taux de conversion restera bas, et s'ils font preuve de trop de subtilité, c'est le nombre de leads qui en pâtira.

D'où l'importance d'une stratégie de « nurturing » qui visera à ce que votre offre reste dans un coin de l'esprit de vos leads, tout en utilisant les techniques d'inbound marketing en continu afin de les convaincre de sa valeur.

En conclusion, si vous ne deviez retenir qu'une chose, ce serait celle-ci : les méthodes traditionnelles de marketing digital (leader d'opinion, témoignages, lead nurturing, etc.) ne changent pas fondamentalement lorsqu'il est question d'ad tech, mais puisque vous ciblez d'autres professionnels du marketing, vous devez faire preuve d'encore davantage d'application.

Il peut enfin être utile de s'appuyer sur une agence d'inbound marketing ayant déjà une solide connaissance dans le domaine. Si vous n'êtes pas encore au fait de cette stratégie marketing, n'hésitez pas à télécharger notre guide sur cette méthodologie. Découvrez comment attirer plus de trafic qualifié et augmenter votre nombre de clients !

New Call-to-action

Marc Sauvage

Ecrit par Marc Sauvage

Consultant Inbound marketing, spécialisé en SEO